Les métiers du sport

En-dehors d’être sportif professionnel, le secteur du sport ouvre de nombreuses opportunités, souvent méconnues, à des personnes passionnées, désireuses de s’investir dans le domaine. Pour les bachelors, ce sont plutôt des postes de responsables. Les mastères pourront viser à terme des postes de directeurs.

Un club des entreprises du sport et le réseau de 750 managers du sport diplômés du Groupe ESG facilitent votre insertion dans le secteur.

Management et gestion d’équipement ou de grands événements sportifs 

  • Team Director ou Intendant en chef
  • Responsable / Directeur Billetterie
  • Stadium Manager 
  • Analyste Vidéo 
  • Responsable / Directeur hospitalités / partenariats
  • Directeur servicing
  • Responsable diversification des disciplines
  • Responsable compétitions / réglementations
  • Organisateur(trice) d'événements sportifs
  • Responsable événementiel et animations

Marketing, communication et vente de services et produits sportifs

  • Responsable merchandising
  • Responsable / Directeur(trice) de salles de sports
  • Responsable logistique
  • Directeur(trice)  de magasin
  • Gestionnaire de centre sportif
  • Coordinateur(trice)  des ventes
  • Responsable / Directeur(trice)  marketing
  • Responsable / Directeur(trice)  de la Communication
  • Responsable sponsoring 
  • Responsable / Directeur(trice)  du digital
  • Digital marketing manager
  • Responsable commercial(e)
  • Community Manager
  • Responsable juridique 
  • Trader sportif

Commercialisation de produits et de services aux institutions, entreprises et représentants de l’Etat

  • Business developer
  • Responsable Recrutement licenciés / adhérents (pour les fédérations)
  • Responsable affaires institutionnelles et relations internationales (pour les fédérations)
  • Responsable service DTN (pour les fédérations)

Management de sportifs 

  • Attaché(e) de Presse
  • Chargé(e) de relations presse
  • Conseil en Marketing, Communication et Digital par le sport
  • Conseil en sponsoring
  • Consultant(e) en média training
  • Ambassadeur (pour les anciens joueurs)
  • Responsable des contrats sportifs

Médias sportifs

  • Rédacteur(trice) médias et nouveaux médias
  • Directeur(trice) du service des sports

 

Virgile Caillet, Délégué général de l’Union Sport et Cycles et membre du comité stratégique de l’ESG Sport, nous éclaire sur les évolutions du secteur et les opportunités métiers.

Réussir son entrée dans le monde du sport

Equipements de plus en plus hi-tech, avènement des réseaux sociaux, stade 2.0, sport santé, e-sport… Le sport a considérablement évolué ces vingt dernières années. Avec un taux de croissance annuel plus de 2 fois supérieur à celui du PIB mondial, le sport est ainsi devenu un secteur économique à part entière et pourvoyeur d’emplois. Mais avec son évolution, les métiers se sont spécialisés et les acteurs du sport sont devenus de plus en plus exigeants dans leurs recrutements. Il ne suffit plus aujourd’hui d’être passionné pour travailler dans le sport. Alors comment optimiser ses chances pour y trouver le poste de ses rêves ?

réussir son entrée dans le sport

S’il a longtemps fonctionné sur le bénévolat le sport s’est nettement professionnalisé. Les associations et fédérations sportives recrutent désormais des cadres dirigeants en management du sport. Les entreprises du secteur recherchent de leurs côtés des compétences de plus en plus pointues en management, marketing, logistique ou communication. Pas étonnant donc que les diplômés du supérieur (Bac+3/Bac+5) y soient de plus en plus recrutés. Ils représentent aujourd’hui 27 % des salariés du secteur contre 10 % en 1994. Suivre une formation en management du sport et obtenir un diplôme reconnu dans le sport business est ainsi devenu un passeport obligé pour espérer prétendre aux postes les plus intéressants.

Le sport étant devenu mondial, il est aussi impératif de maitriser l’anglais, voire plusieurs langues. Le futur manager du sport peut, en effet, être amené à se déplacer sur des compétitions internationales, à chercher des sponsors ou à coopérer avec des entreprises à l’étranger.  

Mais comme dans tous les secteurs, les entreprises et les organisations ont besoin de profils rapidement opérationnels et justifiant d’un minimum d’expérience professionnelle. Il est donc essentiel, pour un jeune qui se prépare à entrer dans la vie active, de saisir toutes les opportunités pour se former sur le terrain et découvrir le monde du travail. Multiplier les stages ou mieux, suivre ses études en alternance, permettra d’approfondir ses connaissances, d’appréhender les exigences des professionnels et de compléter sa formation académique.

Autre alternative : le bénévolat. Le sport a la particularité d’offrir de multiples opportunités de devenir bénévole le temps d’un grand évènement ou sur du plus long terme au sein d’une association. C’est l’occasion de comprendre de l’intérieur l’organisation d’un évènement ou le fonctionnement d’une structure et de découvrir des métiers liés à la logistique, l’accueil, le service ou l’organisation de compétitions. C’est aussi une chance de rencontrer les femmes et les hommes qui font le sport et de développer son réseau professionnel.

Une autre clef de la réussite dans le sport business est d’être en veille permanente sur l’évolution du secteur. Sous l’impulsion des nouvelles technologies, de la mondialisation et de la multiplication des évènements sportifs, le sport est en pleine mutation. Connaître les dernières tendances, les nouvelles habitudes de consommation ou de pratique est un excellent moyen d’être force de propositions au sein de son entreprise - même en tant que stagiaire -, de proposer de nouvelles orientations stratégiques et mener au mieux sa carrière.

La France va organiser plus d’une vingtaine de GESI - grand évènement sportif international -dans les prochaines années. Cette situation inédite va contribuer à installer une culture du sport dans notre pays et à créer des emplois. A titre d’exemple, le comité d’organisation des Jeux Olympique de Paris 2024 prévoit la création de 4 000 postes pour préparer l’échéance ! En parallèle de ces grandes organisations, les PME et start-up surfent entre autre sur la digitalisation, l’engouement pour le running ou l’émergence de l’e-sport pour proposer de nouveaux services et dynamiser le marché. La période pour les futurs diplômés en management du sport s’annonce donc faste. Reste à être pro-actif et à saisir les opportunités !

Téléchargez la brochure et le dossier de candidature