Le « Sport-Santé-Bien être » attire les investisseurs et crée des emplois

Le sport pèse aujourd’hui près de 2% du PIB français. Sur ces cinq dernières années, il affiche une croissance de 3% par an et regroupe environ 35 000 entreprises. Face à ce secteur à fort potentiel, 123 Investment Managers, une société de capital-investissement, lance Linksport, un fonds d’investissement de 30 millions d’euros dédié au « sport-santé-bien être ».

Depuis sa création en 2001, la société 123 IM a investi près d’1,5 milliard d’euros pour financer et accompagner des entrepreneurs et des PME en France. Elle a ainsi acquis une forte expertise notamment dans les secteurs de l’immobilier, de la santé ou du tourisme. Attentive à son environnement et aux secteurs porteurs, elle s’implique aujourd’hui dans le sport en créant Linksport. Son but : accompagner huit à douze sociétés pendant une durée moyenne de cinq à six ans, notamment dans les disciplines très en vogue comme la course à pied, les vélos à assistance électrique et les équipements, la nutrition et l’e-sport.

Xavier Anthonioz, Président d'123 IM s’est ainsi expliqué auprès de Stratégies : « Nous sommes des défricheurs multi-spécialistes, c'est notre positionnement depuis près de 20 ans. Nous ciblons des thématiques que nous identifions comme porteuses, profondes et avec un fort potentiel de création de valeur. On s'associe avec des spécialistes et des acteurs majeurs pour ensuite devenir nous-mêmes des experts avec un accès privilégié au marché.". Il rappelle aussi que "les grands évènements sont une tendance de fond qui drainent naturellement un flux de pratiquants. La Ryder Cup aura un impact sur la pratique du golf en France ».

Pour atteindre ses objectifs, 123 IM s’est entouré d’un comité stratégique composé d’entrepreneurs du sport, du marketing sportif, de la diffusion, de l’événementiel, de la distribution, de présidents de clubs professionnels de football et de rugby et du tennisman Julien Benneteau. A sa tête : David Douillet, le double Champion Olympique de Judo et ancien Ministre des Sports.

Ce lancement témoigne de la bonne santé économique et de l’attractivité du sport. Il est devenu un moteur essentiel de croissance de notre économie. De nombreux acteurs, entreprises publiques ou privées, start-up et investisseurs ont bien compris et saisi ses opportunités et ses grandes potentialités. Passant de 156 000 emplois en 2005 à 232 000 en 2017, le sport est ainsi devenu l’une des branches professionnelles les plus créatrices d’emplois. Avec plus de 2000 jobs créés par an prévus ces prochaines années, les perspectives pour les futurs diplômés de l’ESG Sport sont donc bonnes. Et avec l’avènement des grands évènements sportifs, comme les Jeux Olympiques de 2024 ou la Coupe du Monde de Rugby 2023, et le développement du sport professionnel, en particulier chez les femmes, la croissance devrait être encore plus forte que prévue.

Téléchargez la brochure et le dossier de candidature