L’e-sport à Paris : de nouvelles opportunités pour les futurs managers du sport

La finale des Worlds 2019, le plus grand évènement mondial d’e-sport consacré au jeu « League of Legends », se jouera à Paris à l’AccorHotels Arena. Pari gagné pour la capitale française qui a choisi de faire de l’e-sport, à travers différents projets, un axe de développement stratégique. Le secteur devrait ainsi offrir des opportunités de stages et d’emplois à court et moyen terme. Une aubaine pour les étudiants de l’ESG Sport.

Les Worlds à Paris

Les Worlds 2019 à Paris

Les Worlds, le Championnat du monde du jeu League of Legends, est le tournoi d’e-sport professionnel le plus prestigieux et le plus regardé au monde. Il voit chaque année s’affronter les meilleures équipes internationales et son succès grandissant ne cesse de se confirmer. Ainsi, 60 millions de téléspectateurs ont suivi la finale 2017, dépassant ainsi l’audience de la finale NBA.

Paris accueillera la finale de l’édition 2019 en novembre à l’AccorHotels Arena de Paris Bercy. La capitale française a remporté l’appel d’offre lancé par Riot Games, l’éditeur du jeu vidéo et organisateur de la compétition. La multinationale a confirmé que l’expertise et l’expérience française en matière d’organisation de grands évènements sportifs avaient été décisives dans leur processus de sélection, citant notamment le succès retentissant de l’Euro 2016 de football et les Mondiaux 2017 de handball.

Un secteur soutenu par la ville

Quelques jours après cette attribution, la Ville de Paris a annoncé son soutien à « Level 256 », la première plateforme d'innovation en Europe dédiée à l'e-sport lancée par Paris&Co, l'agence de développement économique et d'innovation de Paris. Level 256 est, à l’instar du Tremplin pour le sport, un incubateur de start-up dédié à l’e-sport au sens large. Son objectif est à la fois d’accompagner les jeunes entreprises et favoriser les échanges entre les différents acteurs du secteur. La plateforme accueille par exemple aujourd’hui Bequipe qui développe des solutions innovantes pour améliorer le confort et la performance des gamers ou Pictor qui crée des vidéos interactives où le spectateur devient actif.

Autre projet d’envergure : la construction, à Paris, d’une salle de 1000 spectateurs environ dédiée à l’organisation de compétitions d’e-sport. Elle complètera « l’Arena 2 » la future salle de 7500 places qui sortira de terre Porte de la Chapelle pour accueillir des épreuves des Jeux Olympiques de 2024.

Paris, futur capitale européenne de l'e-sport ?

Ces différents projets confirment la volonté de la ville de faire de Paris la capitale européenne de l’e-sport. Suite à l’attribution des Worlds, Jean-François Martins, adjoint à la mairie en charge des sports et du tourisme, l’a d’ailleurs confirmé sur son compte twitter : « La consécration pour notre stratégie : Paris, capitale de l’e-sport ». Pour l’élu, l’e-sport est à la fois source d’emplois et de rayonnement de la ville. Il y voit aussi un moyen de créer du lien social et soutient ainsi la création de clubs de quartiers favorisant la pratique amateur à l’image des disciplines sportives plus traditionnelles. 

La ville souhaite ainsi surfer sur un marché en pleine expansion, évalué à 900 millions d’euros au niveau mondial, et à 3 milliards à l'horizon 2022. En France, une récente étude Médiamétrie - France Esports dénombre 5 millions de consommateurs d'e-sport en 2018.

Les passerelles et les points communs entre sport et e-sport sont de plus en plus évidents. Les besoins en organisation d’évènements, gestion d’infrastructure, expérience spectateurs, marketing, commerce ou communication sont similaires. L’ESG Sport qui forme à ces savoir-faire offre ainsi à ses étudiants un terrain complémentaire à explorer, dans un secteur économique en pleine expansion et en devenir.