Entretien avec Cédric Boudarel, responsable du suivi des projets

01 juillet 2019
Cedric Boudarel, ancien joueur de rugby professionnel et ex-secrétaire général du Stade Français Paris, est chargé du suivi des projets des étudiants. Cet expert en événementiel sportif nous en dit un peu plus sur son parcours et ses missions au sein de l'ESG Sport.

Quel est votre parcours professionnel ?
J’ai passé une trentaine d’année dans le secteur du sport. J’ai été joueur de rugby professionnel notamment au Stade Français et à Bègles Bordeaux Gironde. Après ma carrière de joueur, j’ai rejoint le syndical des joueurs de rugby qui était alors en création. J’ai ensuite travaillé comme directeur des sports de la ville d’Orsay. Puis j’ai rejoint le Stade Français rugby ou j’ai été en charge pendant une dizaine d’année, de tout l’événementiel du club, notamment des grands matchs au Stade de France, et d’une partie juridique. Après ça, j’ai travaillé pendant deux ans pour une agence évènementielle digitale liée au sport. Aujourd’hui je suis consultant en stratégie et évènementiel.

Quelle est votre mission à l’ESG sport ?
La philosophie de l’école repose beaucoup sur la mise en pratique d’un certain nombre de compétences. La meilleure manière de le faire est de confronter les étudiants à la réalité. Chacun d’entre eux, soit individuellement soit en groupe, a ainsi un évènement à organiser en prenant en compte tous les tenants et les aboutissants. Ils doivent ainsi gérer des problématiques aussi bien juridiques, financières que réglementaires. Mon rôle est de les aider - de les coacher - dans la gestion de leur projet. 

Cedric Boudarel, responsable du suivi des projets à l'ESG Sport

Quels types de projet mènent les étudiants ?
Il y a plusieurs types de projet. Certains ont été donnés par des entreprises partenaires de l’ESG Sport. Par exemple, un grand stade parisien, qui veut diversifier ses sources de revenu, nous a confié le soin d’imaginer et de conceptualiser des projets sportifs ainsi que d’étudier leur faisabilité. 
Chacun des groupes a, en plus, son propre projet à mener : tournoi inter-écoles, projet de promotion de la pratique du sport, etc. Il y a une dizaine de projets assez variés.

Quels en sont les bénéfices pour les étudiants ?
C’est agréable pour eux d’être confrontés à cette réalité et pour moi d’accompagner des jeunes confrontés au monde professionnel. Nous sommes plongés dans la réalité du métier dans laquelle il faut avoir des habitudes que je qualifierais de professionnelles. L’objectif qui m’a été fixé par le Directeur est donc de rendre les étudiants le plus professionnel possible, donc d’avoir un parcours plus professionnalisant qu’étudiant. 

Téléchargez la brochure et le dossier de candidature